Accueil Cancers hormonodépendants Le mécanisme d’action du diindolylmethane (DIM) dans la réduction de la croissance des cellules ovariennes cancéreuses

1-800-486-0535

Vos commentaires nous tiennent à coeur


«C'est toujours avec un grand plaisir que je lis vos bulletins.»

Fabienne, St-Jérôme


Le mécanisme d’action du diindolylmethane (DIM) dans la réduction de la croissance des cellules ovariennes cancéreuses PDF Imprimer Envoyer
Cancers hormonodépendants

Dans le journal BMC Medecine de janvier 2012, les professeurs Sanjay K. Srivastava et Prabodh K. Kandala du Texas Tech University Health Sciences Center à Amarillo, Texas, rapportent la découverte d’un mécanisme d’action pour le diindolylmethane (DIM), un métabolite actif de l’indole-3-carbinol que l’on retrouve principalement dans les légumes crucifères (p. ex. chou, chou-fleur, brocoli) et qui induit la programmation de la mort cellulaire (apoptose) dans les cultures de cellules de cancer ovarien.

Des recherches précédentes avaient mis en évidence l’effet inhibiteur du DIM sur les cellules ovariennes cancéreuses, mais le mécanisme d’action demeurait inconnu. L’étude actuelle explore les effets du DIM sur plusieurs lignées cellulaires du cancer de l’ovaire. Les Drs Srivastava et Kandala ont trouvé que le DIM induit l’apoptose cellulaire, et qu’il exerce son effet en bloquant la production et l’activation du signal transducteur et activateur du facteur STAT3, un facteur de transcription associé à la croissance et à la survie des cellules, et qui est surexprimé dans les cas de résistance à la chimiothérapie avec Cisplatine. Le DIM réduit aussi le niveau de la cytokine proinflammatoire interleukine-6 dans les cellules tumorales, et inhibe l’invasion cellulaire et l’angiogenèse via la suppression du facteur 1 alpha inductible par l’hypoxie (HIF1A) et du facteur de croissance des épithéliums vasculaires (VEGF).

Dans une autre expérience, les chercheurs ont prétraité des cellules ovariennes cancéreuses en leur administrant de la Cisplatine pendant 24h. La combinaison du DIM et de la Cisplatine a eu pour résultat de réduire de 50 à 70% la survie cellulaire, contrairement à 28% pour les cellules traitées avec Cisplatine seulement. De plus, ils ont mis en évidence que la croissance des cellules ovariennes cancéreuses est retardée chez des souris à qui on a implanté une tumeur et qui ont été traitées avec le DIM seul ou avec le DIM et Cisplatine. «Nos résultats démontrent que le DIM inhibe la croissance des cellules ovariennes cancéreuses et qu’il optimise l’effet de la Cisplatine in vitro et in vivo en ciblant le signal du STAT3 et sans être toxique pour les cellules ovariennes normales» selon les auteurs. «À leur connaissance, c’est le premier rapport qui démontre que le STAT3 est la cible du DIM».

«La Cisplatine est très toxique et a plusieurs effets secondaires» expliquent les Drs Srivastava et Kandala. «Si le co-traitement avec le DIM veut dire qu’une plus faible dose de Cisplatine peut être donnée aux patients sans perdre l’effet thérapeutique, mais en réduisant les effets secondaires, cela représente une percée significative dans la pratique clinique.»

 

 

 

Références:
Lien vers un article du site de Life Extension

Commentaire de Micheline:
Ceci confirme que l’indole-3-carbinol (I-3-C) et le DIM peuvent avoir un rôle dans la prévention des cancers hormonodépendants, y compris celui de la prostate. Cela explique le bien-fondé du produit que nous recommandons aux femmes qui ont des symptômes de dominance oestrogénique, soit «Triple action: extraits de crucifères et resvératrol» de Life Extension vendu sur le site www.boutiqueantiage.com, qui contient ces deux ingrédients en dose suffisante pour en faire un anti-œstrogène efficace. Le présent article démontre qu’ils peuvent aussi être un complément à un traitement médical pour les cancers hormonodépendants, y compris le Tamoxifen ou l’Arimidex, prescrits pour diminuer le risque de récidive d’un cancer du sein.

 
<< Retour

Ajouter un Commentaire

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Santé des femmes a le droit de les diffuser intégralement ou en partie, d'y apporter les corrections orthographiques ou grammaticales qui pourraient aider à leur compréhension, ou, à sa discrétion, de les effacer s’ils ne respectent pas les règles de diffusion du site.


Code de sécurité
Rafraîchir