Accueil Hormonothérapie naturelle Le yoga des hormones

1-800-486-0535

Vos commentaires nous tiennent à coeur


«Je viens de découvrir l'existence de votre site à ma plus grande joie!»

Louise L., Granby


Le yoga des hormones PDF Imprimer Envoyer

Dinah Rodriguez a créé, il y a 18 ans, «Hormon Yoga» afin d'aider les femmes face aux problèmes et symptômes liés au déséquilibre hormonal et à la ménopause. Une alternative naturelle à la thérapie hormonale de remplacement qui, selon des recherches effectuées en Allemagne en 2002, sont dangereuses pour la santé.

articlesDiplômée de l'Université de Sao Paulo en psychologie et philosophie, Dinah Rodriguez, yoga thérapeute d'origine brésilienne, invente en 1991 une série d'exercices pour réactiver les hormones. Avec 45 ans de yoga derrière elle, une étude approfondie de textes anciens sur le yoga, et une exploration de la pratique du qi-gong, Dinah Rodriguez compose une séquence combinant des postures dynamiques et une technique de respiration intense (Bashtrika). Elle développe également un travail spécifique sur les glandes (ovaires, thyroïde, hypophyse et surrénales) issu d'une adaptation de postures de Hatha Yoga et Kundalini Yoga, associées à une technique tibétaine de circulation de l 'énergie.

La ménopause et ses symptômes
Scientifiquement, la ménopause commence après un an d'absence de menstruations. En France, elle survient en moyenne à l'âge de 51 ans. Mais cela fluctue d'une femme à l'autre (entre 40 et 55 ans). Il existe cependant des cas de ménopause prématurée faisant suite à un problème de santé ou à un choc émotionnel. Cela peut venir d'un trop d'exercices physiques d'un poids anormalement bas. Il en résulte un taux d'hormones très faible et souvent un état dépressif.

Les symptômes sont d'ordre physique, émotionnel et intellectuel. Sur le plan physiologique : perte de cheveux, problème de peau, bouffées de chaleur, sécheresse uro-génitale (qui elle-même contribue à affaiblir l'immunité de cette région, pouvant causer des cystites et autres maladies locales) et douleurs dans les articulations... D'un point de vue émotionnel, la femme peut se sentir irritable, dépressive, sujette à des changements d'humeur fréquents et à l'insomnie. Il y a un ralentissement de l'activité cérébrale et plus particulièrement du raisonnement et une difficulté à prendre des décisions.

La thérapie Hormon Yoga s'adresse aussi aux femmes ayant des problèmes d'infertilité, à celles qui, à n'importe quel âge, présentent un taux d'hormones trop bas et aux adolescentes (crampes menstruelles, déprimes...).

Pratiquer Hormon Yoga
Une étude scientifique effectuée en Allemagne en 2002 a démontré que la thérapie de remplacement hormonal était dangereuse pour la santé et pouvait augmenter le risque de cancer du sein et de thrombose. Elle a aussi prouvé que les oestrogènes produits dans les traitements de remplacement hormonal ne protégeaient pas le cœur et que seuls les oestrogènes fabriqués naturellement pouvaient prévenir une attaque cardiaque. Dinah Rodriguez recommande donc de pratiquer au moins 4 fois par semaine et tous les jours une demi-heure si l'on veut obtenir des résultats très rapides. Elle conseille de démarrer la pratique dés l'âge de 35 ans, qu'il y est symptôme ou non, car à 40 ans, les hormones commencent à diminuer. Parmi les effets collatéraux de Hormon Yoga, on observe la disparition des tendinites (avec la technique de nettoyage des nadis ou canaux d'énergie) et l'élévation du taux d'hormones. Certaines contre-indications sont à prendre en compte sérieusement : ne pas pratiquer Hormon Yoga pendant le cycle menstruel et la grossesse, en cas de cancer du sein ou d'endométriose avancée.

La recherche scientifique sur Hormon Yoga (résultats obtenus par les pratiquants de Hormon Yoga)

  • Le taux d'oestrogènes augmente de 254%pg/ml en 4 mois, avec une pratique en moyenne d'un jour sur deux. 
  • L'intensité de tous les symptômes diminue avec le taux élevé d'oestrogènes.
  • La sécheresse uro-génitale est éliminée en une semaine. Les bouffées de chaleur baissent en intensité ou disparaissent totalement en 2 mois. Les symptômes émotionnels tel que l'irritabilité, l'insomnie, les changements d'humeur, crises de larmes, angoisse, instabilité émotionnelle, etc...sont éliminés complètement en 1 à 2 mois. 
  • Pour la dépression, une pratique quotidienne est nécessaire pendant 3 à 4 mois, avec des pranayamas (respirations) spécifiques.
  • La fréquence de la pratique (nombre de jours par mois) et l'intensité (nombre de mois de pratique) sont directement proportionnelles aux résultats obtenus par rapport au taux d'hormones et aux symptômes.

Source:

  • «Bien vivre sa ménopause avec le yoga» Dinah Rodriguez – Editions Médicis
  • Stages et formations Hormon Yoga – infos sur: http://www.dinahrodrigues.com.br/
  • À savoir: Dinah Rodriguez travaille actuellement sur une série spéciale pour les fdiabétiques et pour les hommes.

 

Merci à madame Lynda Beaudoin qui nous a fait parvenir cet article!


www.santedesfemmes.com



 
<< Retour

Commentaires  

 
#1 Lucie, Québec 04-05-2011 01:16
J'ai été vraiment contente de lire cet article à propos du yoga hormonal, car j'ai moi-même suivi cette formation avec madame Dinah Rodrigues cet automne. Je suis très enthousiaste par cette approche. Je pratique régulièrement ce yoga et j'ai des bienfaits considérables rapidement. Dès la première semaine, j'ai observé des améliorations au niveau de mon énergie, mon humeur, la qualité de mon sommeil et même ma libido! Sincèrement, je recommande cette pratique du yoga à toutes.

Des ateliers de yoga hormonal sont offerts à Montréal dans certains centres de yoga. À Québec, en février prochain, une série d'ateliers de yoga hormonal seront donnés par une formatrice, élève certifiée de Dinah Rodrigues. Pour plus d'informations, écrire à l'adresse suivante: .
Citer
 
 
#2 stéphanie Lalande 02-03-2013 19:52
C'est mon osthéopathe qui m'a parlé du yoga hormonal, je suis persuadé que cette approche peut aider,néanmoins je vais continuer à m'informer si je peux le pratiquer parce que je souffre d'une douleur chronique à un nerf du pied. J'aimerais juste ajouter que je suis très étonnée de lire dans cet article que vous disiez que l'HTS est à proscrire sans spécifier que vous ne parlez certainement pas ici de l'HTS BIO-IDENTIQUE qui selon vos dires sur votre site, est bonne est-ce que je me trompe ?
Citer
 
 
#3 Micheline 03-03-2013 00:12
Bonjour Stéphanie,
Merci pour ce commentaire, que j'apprécie beaucoup. Je n'ai pas écrit cet article et en effet il est nécessaire de clarifier que l'hormonothérapie (HTS) dont il est fait mention était à base d'hormones non bio-identiques comme le Premarin et le Provera. Il a été démontré par plusieurs études majeures, notamment l'étude Women's Health Initiative aux États-Unis, que ces produits présentaient des effets secondaires dangereux. L'expérience clinique des 30 dernières années avec les hormones bio-identiques a amplement démontré que ces effets secondaires n'existent pas avec l'hormonothérapie à base d'hormones bio-identiques.
Bonne santé au naturel !
Micheline, santedesfemmes.com
Citer
 
 
#4 Lyne 07-02-2014 16:54
Moi j'ai été informée de ce yoga par une collègue et je suis allée suivre un atelier au centre de yoga près de chez moi.

J'ai vu dans le mois, des changements sur mon équilibre endocrinien. Ma thyroïde faisait des siennes et avant de faire augmenter mon dosage j'ai tenté cette alternative avec succès.

Je ne perds plus mes cheveux par poignée lorsque je les lave et le matin je me réveille reposée. Je suis beaucoup plus productive également.

Je pratique maintenant la routine quotidienne presque tous les jours (au moins 3-4 fois semaine) et la routine de thyroïde 1-2 fois semaine.

Moi cela a fonctionné et j'en suis ravie :-)
Citer
 

Ajouter un Commentaire

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Santé des femmes a le droit de les diffuser intégralement ou en partie, d'y apporter les corrections orthographiques ou grammaticales qui pourraient aider à leur compréhension, ou, à sa discrétion, de les effacer s’ils ne respectent pas les règles de diffusion du site.


Code de sécurité
Rafraîchir