Accueil Santé cardiovasculaire L’homocystéine: une menace à la santé que les médecins continuent à ignorer

1-800-486-0535

Vos commentaires nous tiennent à coeur


«Je vous remercie sincèrement de votre dévouement et votre générosité. Votre réponse élaborée à ma question m'a surprise. Merci mille fois!»

Marjolaine, Montréal


L’homocystéine: une menace à la santé que les médecins continuent à ignorer PDF Imprimer Envoyer
Les chercheurs de la Life Extension Foundation ont passé en revue les rapports de recherches publiés dans les journaux scientifiques, et offrent le résumé qui suit sur les risques posés par des niveaux élevés d’homocystéine.

Anévrismes: Les personnes ayant des niveaux élevés d’homocystéine ont un risque huit fois plus grand d’être victimes d’un anévrisme aortique abdominal. Lorsqu’un anévrisme se rompt, l’hémorragie qui en résulte peut être fatale à moins d’avoir accès à des soins d’urgence.

Athérosclérose: Des niveaux élevés d’homocystéine peuvent hâter la progression de l’athérosclérose. Une étude a démontré que l’athérosclérose progressait au rythme de 35% annuellement chez les patients ayant des niveaux élevés d’homocystéine (de 12 μmol/L), ou plus, à comparer à seulement 17% par année chez les personnes avant des niveaux en-dessous de 12 μmol/L).

Maladies cardiovasculaires: Lorsque les chercheurs ont fait un suivi de 10 ans auprès d’hommes en santé, ils ont remarqué que les hommes ayant les niveaux les plus élevés d’homocystéine avaient deux fois plus de risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire. L’homocystéine devenant deux fois plus dangereuse chez les fumeurs et chez les hommes ayant des niveaux élevés de cholestérol. Chez les femmes en santé, des niveaux élevés d’homocystéine étaient associés avec un apport réduit en oxygène, affectant ainsi le bon fonctionnement du système cardiovasculaire.

Problèmes cognitifs: L’homocystéine peut interférer avec une saine fonction mentale. Dans un rapport, on a fait état de personnes âgées ayant des niveaux élevés d’homocystéine qui manifestaient un déclin cognitif beaucoup plus grand sur une période de six ans que leurs pairs ayant des niveaux plus faibles d’homocystéine.

Dépression: La dépression et des niveaux élevés d’homocystéine pourraient être étroitement reliés. Chez des personnes âgées de 60 à 64 ans, une étude a établi une association entre des niveaux élevés d’homocystéine et une plus grande incidence de dépression.

Dégénérescence maculaire: L’homocystéine peut endommager la santé des yeux et menacer la fonction visuelle. De fait, les scientifiques ont découvert que les patients souffrant de dégénérescence maculaire reliée à l’âge avaient des niveaux beaucoup plus élevés d’homocystéine que ceux des personnes n’ayant pas ce problème.

Bipolarité: L’homocystéine a été associée au syndrome maniacodépressif. Une étude a montré que les jeunes gens ayant ce trouble mental ont des niveaux d’homocystéine beaucoup plus élevés que les contrôles en bonne santé, et les niveaux d’homocystéine les plus élevés étaient liés avec une progression de cette maladie.

Ostéoporose: Des niveaux élevés d’homocystéine peuvent affecter négativement la santé des os et le risque de fractures. Chez les adultes en santé, des niveaux élevés d’homocystéine étaient associés avec un risque de fractures 3,5 fois plus élevé chez les hommes et 2,8 fois plus élevé chez les femmes. Les scientifiques croient que les niveaux élevés d’homocystéine pourraient un symptôme clinique d’ostéoporose reliée à des déficiences nutritionnelles. L’homocystéine élevée peut accroître en particulier le risque de fractures chez les personnes souffrant de maladies dégénératives préexistantes comme le Parkinson, ou ayant un historique d’accidents vasculaires cérébraux.

Schizophrénie/défaut de naissance: Certains scientifiques croient que la schizophrénie est un défaut de naissance. On a constaté que les femmes enceintes ayant des niveaux élevés d’homocystéine couraient plus de risque d’avoir des enfants qui deviendraient schizophréniques plus tard. Les chercheurs croient que cela pourrait être une raison de plus pour que les femmes enceintes prennent des dispositions en vue de faire diminuer leurs niveaux d’homocystéine si ceux-ci sont au-delà de la normale.

Accident vasculaire cérébral: Dans une étude ayant duré 10 ans, on a constaté que sur cette période de temps les hommes ayant des niveaux élevés d’homocystéine couraient trois fois plus de risque d’accident vasculaire cérébral que les hommes ayant de faibles niveaux de ce facteur de risque. À noter que la même étude a démontré que des niveaux sériques élevés d’acide folique constituaient une protection contre les AVC.

Référence:
http://www.lef.org/magazine/mag2006/oct2006_report_risk_02.htm

Vous trouverez également dans ce document de Life Extension Foundation en référence, la liste des études sur lesquelles se fonde cette liste.

Commentaire de Micheline…
Voir le commentaire pour l’article intitulé: «Un niveau élevé d’homocystéine double le risque d’Alzheimer chez les femmes». Voir également cet article pour les solutions alimentaires permettant de faire baisser l’homocystéine.

Mais j’ajouterais ceci: Imaginez la différence que ça ferait dans la longévité et la qualité de vie des gens si les médecins prenaient l’homocystéine au sérieux! Sans compter les économies incroyables pour notre système de santé!!!


www.santedesfemmes.com
 
<< Retour

Ajouter un Commentaire

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Santé des femmes a le droit de les diffuser intégralement ou en partie, d'y apporter les corrections orthographiques ou grammaticales qui pourraient aider à leur compréhension, ou, à sa discrétion, de les effacer s’ils ne respectent pas les règles de diffusion du site.


Code de sécurité
Rafraîchir